Skip to main content

Statement at UNSC Briefing on the Situation in Mali

Merci, Madame la Présidente,

Je voudrais commencer en remerciant le Représentant Spécial du Secrétaire-Générale, Monsieur Wane. Ça fait plaisir de vous revoir Monsieur Wane et merci pour l’intervention éclairante ce matin. Et je voudrais aussi remercier Madame Dicko pour ses remarques, toute à l’heure qui étaient très pertinentes et marquantes, franchement.

Je voudrais aussi dire que c'est un plaisir de voir notre frère Issa parmi nous ce matin. Notre collègue et frère, nous restons toujours disponibles pour travailler avec vous, Issa.

L’Irlande partage les préoccupations par rapport à la situation en détérioration au Mali. Nous nous joignons aux autres qui ont condamné, dans les termes les plus fermes, les attentats récents qui ciblent les civiles, les casques bleus ainsi que les forces sécuritaires nationales et internationales. Nous exprimons nos condoléances très sincères à tous ceux qui ont été impactés.

Les réformes politiques et institutionnelles sont sans aucun doute nécessaires afin de répondre aux défis considérables au Mali. Cependant, une transition politique prolongée servira seulement à aggraver l’instabilité. Une réforme significative et durable pourrait être poursuivie légitiment par un gouvernement civil, inclusif, qui soit démocratiquement élu. Nous encourageons le gouvernement de transition d’engager de manière constructive avec la CEDEAO ainsi que les partenaires internationaux en établissant un calendrier pour le retour à l’ordre constitutionnel et la tenue des élections. Comme nos frères d’A3 ce matin, nous soutenons les conclusions du sommet de la CEDEAO de ce week-end.

Madame la Présidente,

L’aggravation de la situation sécuritaire contribue aux défis importants auxquels la MINUSMA doit faire face. Nous louons le travail de la Force dans la mise-en œuvre de son mandat dans ces circonstances si difficiles. La menace aux civiles Maliens et aux casques bleus réaffirme le besoin de s’assurer que la Mission ait de ressources suffisantes et appropriées. Nous soutenons l’appel du Secrétaire-Générale d’augmenter la capacité du personnel de la MINUSMA afin de soutenir les autorités nationales dans la protection des civiles, en particulier dans le centre du pays.

Madam President,

We strongly welcome the work of the Mission in supporting communities at the local level in security, stabilisation and protection efforts. The Mission needs to be accompanied by a long-term nationally owned and politically led stabilisation plan for security, and the provision of essential state services.  We call on the authorities to take the decisive action needed to enable the state to fulfil its own responsibility in providing basic social services, access to justice, and the protection of its own people.  This matters to the Malian people in their daily lives.

Ireland is deeply concerned by the deteriorating human rights situation. We call for full accountability for perpetrators of human rights abuses, and for justice measures to be strengthened and to be used effectively. We reiterate our position that all counter-terrorism efforts, military or other, must abide by international law, including international human rights and humanitarian law.  

The documented increase in grave violations against children, the most vulnerable - including recruitment and use, sexual violence, killing and maiming - is deeply concerning. Sexual and gender based violence remains a particular worry and Ireland welcomes the signing by the transitional authorities of an action plan to address conflict related sexual violence. Ireland’s views on the participation of women in building peace and sustainable peace are well known. We welcomes recent advancements made but we emphasise the absolute importance of the appointment of women to the Agreement Monitoring Committee and operationalisation of the Independent Women’s Observatory. We need to see concrete and meaningful progress. The women of Mali are part of the solution to the challenges being faced today. They need to be, in the room where discussions are being had, and  at the table for decision making.

We heard today, in graphic terms I must say from the Special Representative, about the worsening humanitarian conditions and of a significant and worrying decline in humanitarian access. Rising insecurity, increased displacement, an alarming food crisis, coupled with the adverse effects of climate change, all require our urgent attention here in the Security Council. We call on all parties to support humanitarian action and to facilitate the basic delivery of essential assistance to those who are in need.

Madame la Présidente,

Les crises actuelles auxquelles le Mali fait face sont sérieuses. Un gouvernement inclusif, démocratique, dirigé par les civiles représente la meilleure route afin de réaliser la sécurité et la prospérité au Mali. L’Irlande encourage les autorités de transition de travailler avec des partenaires internationaux établis, reconnus pour rétablir la paix et la sécurité. Par rapport à la mise-en-œuvre de l’Accord de Paix, nous appelons à tous les parties à redoubler leurs efforts.

Enfin, Madame la Présidente, je voudrais réitérer le soutien et la gratitude de l’Irlande pour la MINUSMA, y compris les membres des Forces de Defence irlandais qui y servent. Je voudrais également vous assurer, Monsieur Wane, du plein soutien de mon pays. Nous sommes avec vous et votre équipe pour aller de l’avant en faveur de la paix et la sécurité au Mali.

Merci, Madame la Présidente.

« Previous Item | Next Item »